Mes chers compatriotes, Chers amis qui aimez le Bénin Il n’y a de jour où les opposants et toute voix discordante au Bénin ne font l’objet de menaces, d’intimidation, de misogynie, de tentatives de kidnapping (il y a seulement trois jours, le cas du jeune activiste Thibault Ogou était effarant, et l’on apprend qu’il l’a échappé bel encore aujourd’hui), l’attentat non encore élucidé sur le candidat à la présidentielle Ganiou Soglo à qui nous souhaitons prompt rétablissement aura lui aussi ému tout un peuple.Nos bourreaux ont toujours les mêmes techniques depuis 5 ans. D’abord des gens proches du pouvoir commencent par appeler votre entourage pour vous faire peur et vous demander de ne pas vous déplacer ou alors de fuir le pays parce que vous êtes menacé d’arrestation.Ensuite ils mettent leurs menaces à exécution en commençant par interpeler vos proches. C’est la même démarche qu’ils ont engagé ce vendredi 19 Fevrier 2021. Deux responsables du grand parti d’opposition “Les Démocrates” dont le président d’honneur est l’ancien Président de la République du Bénin, le respecté Boni YAYI, parti qui m’a investie candidate à la présidentielle de 2021, ont été convoqués à la Cour de Répression des Infractions Économiques et du Terrorisme (CRIET).Comme je l’anticipais déjà la veille jeudi 18 février 2021, suite à la curieuse conférence de presse tenue par « l’escroc politique numéro 1 », comme le désignent nos concitoyens, le pouvoir n’a pas manqué de dérouler son plan CRIET. Mes proches collègues du parti « Les Démocrates » ont répondu ce vendredi à une convocation de la Cour de Répression des Infractions Économiques et du Terrorisme (CRIET). Il s’agit de Monsieur Adjovi Justin, Trésorier Général, Nourénou Atchadé, Vice-Président et de Monsieur Bio Dramane TIDJANI, Coordonnateur adjoint de la 8eme circonscription électorale, proche collaborateur. Ce dernier est attendu pour sa part à la CRIET le lundi prochain. Vous voyez nos bourreaux venir n’est-ce pas? Je vous laisse deviner la suite…L’incongruité de l’histoire est qu’après avoir fait attendre de 10h à 21h les sieurs Atchadé et Adjovi, avant de les entendre, on leur allègue, sans aucune preuve évidemment, qu’un bailleur de fonds leur a promis cent millions de francs CFA et qu’ils ont déjà perçu la moitié pour recruter des jeunes aux fins de saboter le processus électoral. Mieux vaut en rire. Que craignez-vous au juste? L’on vous demande simplement d’ouvrir l’élection présidentielle.À l’attention du pouvoir au Bénin,Sachez que vous ne m’effrayez guère, vous ne nous effrayez point! Tous vos complots contre les militants de la liberté que nous sommes échoueront un à un. Envoyez tous vos députés et maires, vos activistes, vos guignols, les uns après les autres déblatérer sur moi, je leur ferai tous face, nous leur ferons face, le peuple leur fera face. Le Bénin, nous le savons, est une prison à ciel ouvert. Préparez-vous à nous enfermer tous. Je ne fuirai pas mon pays tout comme vous l’avez fait à d’autres. Sebastien Ajavon, Komi Koutché, Lehady Soglo, Valentin Djenontin, Léonce Houngbadji et bien d’autres. Vous avez fait usage de la même stratégie contre le président Boni YAYI.Mes chers compatriotes,Comme vous le savez, depuis que nous avons démontré à l’opinion nationale et internationale la détermination du parti “Les Démocrates” à participer à la prochaine élection présidentielle, et démontré la mauvaise foi patente du gouvernement qui s’entête dangereusement à vouloir organiser une 3ème élection consécutive sans l’opposition en faisant fi du sang des Béninois versés pour cette même cause lors des législatives en 2019, nous sommes victimes de harcèlement et d’intimidation de toute nature. Des manœuvres proscrites dans un État de droit.Nous rappelons qu’en vertu du droit international, tout individu a le droit d’organiser et de participer à des réunions pacifiques, de s’associer avec d’autres et de prendre part à l’animation de la vie publique, de participer aux différentes élections. Aucun de ces actes ne constitue un crime ou une infraction et le régime actuel devrait accepter la contradiction et la confrontation démocratique politique, idéal de société contre idéal de société.Nous suivons de près ces interpellations tous azimuts au sein du parti “Les Démocrates” et y attirons l’attention de tous.

JE NE M’ENFUIRAI PAS!VOUS NE NOUS FAITES PAS PEUR!

Une seule phrase:#OUVREZLESELECTIONS et vous serez en paix.

Reckya Madougou

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
English EN French FR