Nous n’oublierons pas les femmes.

Il est vrai, c’est tous les jours de l’année que nous célébrons la femme et défendons ses droits. Mais ce 08 mars 2021, a pour moi, une connotation spéciale. Je pense bien évidemment à toutes les femmes, à la femme qui m’a donné la vie, à la femme de ma vie, aux braves et courageuses femmes qui ont fait l’ossature de notre projet politique ces dernières années.

Mais ce jour, toute ma pensée est dressée vers la Prison civile de Missérété où se trouve, privée de sa liberté, Reckya MADOUGOU, une passionnée du Bénin et de l’Afrique. Rappeler et défendre ses droits est un impératif absolu.

Frédéric Joël AÏVO

5 1 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
English EN French FR