Une cellule interministérielle de crise avait été ouverte jeudi du fait d’une suspicion de présence d’un engin explosif à bord d’un avion en provenance du Tchad et à destination de l’aéroport Roissy Charles-de-Gaulle, a indiqué le ministère de l’Intérieur dans un communiqué.

_Aucun engin explosif n’a été trouvé à bord de l’avion Air France en provenance du Tchad qui a fait l’objet de fouilles, a déclaré _le ministre français de l’intérieur Gérald Darmanin.

Fin d’intervention”, a ajouté le ministre sur son compte Twitter. Tous les passagers de l’appareil avaient été contrôlés, l’avion avait été fouillé à son arrivée à Roissy vers 16H00 et une cellule interministérielle de crise ouverte après une alerte à la bombe lors de ce vol.

L’avion s’est posé à l’aéroport de Roissy sans incident à 16 h 01 et a été isolé. Selon une source aéroportuaire, pendant le vol, un homme a réussi à se connecter à la fréquence de la radio et à diffuser une alerte à la bombe.

“Le pilote a prévenu la compagnie et l’avion a été escorté par un Rafale jusqu’à Roissy. L’avion s’est “posé en point bombe, lieu spécial de l’aéroport pour ce genre d’événement”, a encore dit cette source.

_”Tous les occupants de l’avion ont fait l’objet de contrôle d’identité”, a ajouté une source proche du dossier. “L’inspection de l’appareil et des soutes vient de débute_r”, selon cette source.

Le GIGN, l’unité d’élite de la gendarmerie, qui avait été dépêché sur place, est “reparti”, selon la source proche.

5 1 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
English EN French FR