DISCOURS DU PRÉSIDENT DU PARTI, MONSIEUR ÉRIC HOUNDÉTÉ

Cotonou le 11 Décembre 2021

  • Messieurs les Vice-Présidents et Coordonnateurs de Circonscriptions
  • Mesdames et Messieurs les Coordonnateurs départementaux et de communes
  • Chers Camarades, Mesdames, Messieurs,
    En ce jour, samedi 11 décembre 2021 où se déroule le premier Conseil National de notre Parti, nos pensées vont d’abord vers nos camarades qui ne sont pas parmi nous aujourd’hui. Nos pensées vont à l’endroit de nos camarades qui ont été contraints à l’exile ou à la clandestinité. Nos pensées vont à l’endroit de tous ceux qui sont détenus dans les prisons. Nos pensées vont surtout à l’endroit des camarades condamnés dans les dossiers Réckiatou Madoudou et Joël Aïvo pour qui nous nourrissions l’espoir qu’ils recouvrent leur liberté. Mais hélas, l’issue des procès auxquels nous venons d’assister nous conforte à l’idée que notre justice est devenue expéditive. Malgré tout, nous continuons d’espérer que le génie béninois saura se manifester pour créer les conditions d’une réconciliation nationale.

Mesdames et Messieurs, Militantes et Militants,
Chers camarades,
Avant de poursuivre mon propos, je voudrais vous prier de vous féliciter pour tous les efforts et tous les sacrifices consentis pour la tenue effective ce jour samedi 11 décembre 2021, du 1er Conseil National de notre Parti « Les Démocrates ».
Malgré la tempête, les militants du Parti Les Démocrates, se sont comportés comme un roseau, bravant les intimidations et mêmes les menaces à peine voilées de nos adversaires pour qui la trouvaille a été de nous taxer de terroristes. C’est le lieu de vous féliciter publiquement pour votre abnégation qui a permis au roseau, notre Parti, de se plier sans jamais rompre sous l’effet de l’ouragan. Je me dois de le reconnaître et de saluer les efforts que vous déployez pour faire vivre notre Parti et lui faire jouer son rôle d’avant-garde dans ce Bénin où être de l’opposition fait de vous des pestiférés, ce Bénin où tout est mis en œuvre pour empêcher la compétition, voire la contradiction.
Je suis d’autant consterné que notre pays fait face depuis quelques jours à des attaques terroristes. Pour relever le défi que nous imposent les vrais terroristes, il nous faut réaliser à tout prix l’Union sacrée de toutes les filles et de tous les fils. A la suite de l’historique rencontre entre les présidents Boni YAYI et Patrice TALON, il est plus qu’urgent de traduire dans les faits l’allégorie de la jarre trouée du Roi Ghézo. N’est-ce pas là un devoir qui nous interpelle tous et qui nous oblige à conjuguer nos efforts pour défendre notre commune Patrie et combattre l’ennemi ?

Militantes et Militants,
Chers camarades,
Le Conseil National de ce jour, intervient après la rentrée politique du 24 juillet 2021 ayant consacré la relance des activités de notre Parti Les Démocrates à la grande satisfaction de nos militants. Il s’ouvre à la date anniversaire de l’obtention de notre récépissé le 11 décembre 2020 et à la date historique de la promulgation de la Constitution du 11 décembre 1990. Le hasard du calendrier suggère que la providence agit pour notre Parti qui s’est inscrit dans la logique de l’esprit de consensus qui a guidé les travaux de la Conférence nationale des forces vives de la Nation. C’est la raison pour laquelle nous appelons à chaque instant au consensus qui a prévalu lors de ces assises nationales. En conséquence, dans le contexte actuel, nous réitérons notre vœu d’un dialogue politique national pour créer les conditions d’un vivre-ensemble plus harmonieux.

Mesdames et Messieurs,
Chers Camarades,
Le présent Conseil national a entre autres pour objet de se prononcer sur notre appartenance à l’opposition suivant les orientations indiquées par la réunion constitutive du Parti tenue à Cotonou le 06 juillet 2020. Ce faisant, nous voudrions une fois de plus nous inscrire dans la logique de la légalité qui nous caractérise au Parti Les Démocrates. Aujourd’hui plus qu’hier, le rôle de l’opposant est encore plus délicat. C’est pour l’assumer avec efficacité que nous nous engageons à nous conformer aux dispositions du statut de l’opposition. Mais comme vous pouvez l’imaginer, il se dresse sur notre chemin des embûches à l’image des chicaneries dont nous avons fait l’objet à l’occasion de l’enregistrement du Parti.
Mesdames, Messieurs,
Chers Camarades,

Notre appartenance à l’opposition dans le contexte actuel est une lourde responsabilité autant qu’elle nous impose des défis. Nous faisons de ces défis notre combat pour la restauration de la démocratie, l’Etat de droit, les droits humains et l’amélioration du panier de la ménagère éprouvé par de nombreuses mesures économiques et sociales inqualifiables et difficilement soutenables par nos concitoyens.
Dans cette perspective, nous devrons pouvoir poursuivre et approfondir notre expérience avec les amis du Front pour la Restauration de la Démocratie (FRD) et engager avec les autres Partis politiques se réclamant de l’opposition réelle le dialogue nécessaire au sein d’une plateforme de lutte de toute l’opposition pour la réalisation de l’alternance démocratique et le contrôle des institutions de la République. Il s’agira entre autres d’examiner ensemble les modalités pour faire des législatives de 2023 une élection inclusive, transparente, équitable et paisible et donc victorieuse.

Militantes et militantes du parti Les Démocrates,
Chers camarades,
Les attentes des populations sont nombreuses. Et nous nous devons d’être fiers de notre Parti. Car il est bel et bien l’émanation de notre peuple dans ses aspirations les plus profondes et les plus nobles. Est-il nécessaire de vous faire la confidence que nous sommes l’espoir du peuple face aux problèmes qui l’accablent. Nous devons l’assumer pleinement en tant que Parti investi de la confiance populaire et faire preuve de clairvoyance, dans notre marche pour la construction d’une société démocratique et de justice sociale. Il devient alors un impérieux devoir pour nous de synthétiser les attentes de nos populations pour alimenter nos luttes. Dans cette logique, je vous invite à resserrer les rangs et à faire preuve d’abnégation pour réaliser la Concorde nationale facteur indispensable contre les déchirements internes sources d’affaiblissement de la Nation.
Militantes et militants, Chers camarades
Les conditions actuelles de la tenue du Conseil National de ce jour augurent d’un futur radieux pour la restauration de la Démocratie. Je sais que ce challenge est à notre portée. C’est dans cet espoir, qu’en souhaitant pleins succès à nos travaux, je déclare ouvert ce jour samedi 11 décembre 2021 le 1er Conseil National du Parti Les Démocrates, notre Parti.

Vive le Parti Les Démocrates
Vive notre Patrie commune le Bénin
Je vous remercie

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
English EN French FR