À quelques semaines de la CAN organisée à la maison, le Cameroun s’est trouvé un nouveau président. Samuel Eto’o, illustre attaquant du Barça et de l’Inter Milan, a été élu à la tête de la Fédération camerounaise de football ce samedi, battant le président sortant, Seidou Mbombo Njoya (43 voix contre 31). Ce dernier avait été élu en 2018, mais son élection avait été contestée, et le tribunal arbitral du sport (TAS) l’avait annulée en janvier dernier.

Après trois ans d’exercice quitte la tête de l’instance faîtière du football camerounais.  Même le ralliement de Jules Denis Onana à la toute dernière minute au profit du candidat sortant n’a pas pesé.

Samuel Eto’o réalise un de ses précieux rêves à savoir: diriger le football camerounais qu’il a longtemps servi en tant  que joueur.

Le nouveau président est donc un homme de parole puisqu’il avait promis, lors de l’annonce de sa candidature, qu’il serait le « prochain président malgré les tricheries » . Soutien de Seidou Mbombo Njoya en 2018, il a été déçu par son candidat, qui a « lamentablement échoué » « Chaque vote représente l’énergie et l’ambition de notre famille du football pour amener notre sport bien-aimé à un niveau que nous n’avons jamais vu auparavant » , a notamment réagi Eto’o sur Twitter. 

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
English EN French FR